FORÊTS
Une filière régionale diversifiée et pourvoyeuse d’emplois

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a rendu publique le 29 juin dernier une étude* sur la filière régionale forêt-bois. Première région en nombre d’emplois, cette filière se caractérise par des spécialités marquées mais complémentaires entre ses territoires.

 

Une filière régionale diversifiée et pourvoyeuse d’emplois
Volume d'emploi salarié de la filière bois et poids parmi l'ensemble des salariés, par zone d'emploi, en Auvergne-Rhône-Alpes. ©Insee AuRA

Avec 2,6 millions d’hectares de bois, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région métropolitaine en surface et la première en volume de bois sur pied. En 2019, date des dernières mesures de l’Insee, 5,2 millions de m3 de bois y ont été récoltés pour être commercialisés, dans 75 % des cas, pour du bois d’œuvre qui demeure une spécialité régionale grâce à une exploitation essentiellement tournée vers les résineux. Au total, l’Insee a recensé plus de 21 400 établissements travaillant le bois en région Aura.

Première région de France en matière d'emplois

Avec 60 400 emplois et 44 500 salariés, Auvergne-Rhône-Alpes est la région qui emploie aujourd’hui le plus en France. La construction bois, qui représente à elle seule plus de 40 % des emplois de la filière, se révèle très présente dans la région du Mont-Blanc, la Tarentaise, la vallée de l’Arve ou encore le Chablais. Comptant pour 16 % des emplois de la filière, le sciage et le travail du bois sont eux majoritairement localisés dans le Livradois et à proximité de villes comme Oyonnax ou Voiron. Viennent ensuite la fabrication de meubles, 14 % des emplois de la filière, essentiellement concentrée dans les villes moyennes, et la sylviculture, 10 % des emplois répartis entre les grandes villes de notre région et le Massif central. Enfin, le commerce intrafilières, 9 % des emplois, est lui essentiellement localisé dans les grandes villes et proche des principaux axes de communication. Moins connue, l’industrie du papier-carton représente quant à elle 8 430 emplois en 2017 répartis dans près de 400 établissements. Autre secteur d’avenir, le secteur bois-énergie compte, en 2019, 920 producteurs et probablement plus de 2 000 emplois.

39 ans de moyenne d'âge

Dans son étude, l’Insee s’est également penché sur les ratios financiers des entreprises régionales de la filière. Plus capitalistiques que leurs homologues du reste de la France, elles affichent un taux d’exportation plus réduit qu’au niveau national, notamment pour le sciage et le travail du bois. L’étude du profil des salariés réalisée en 2017 révèle quant à elle une filière à 82 % masculine dont l’âge moyen s’établit à 39 ans. C’est un an de moins qu’au niveau national, un rajeunissement des effectifs qui est porté principalement par la partie construction bois. Le salaire annuel brut moyen s’élève quant à lui à 31 000 € en 2017, un niveau proche de l’échelon national mais inférieur à l’ensemble des salariés de la région.

*Étude réalisée entre 2017 et 2019 par l’Insee en partenariat avec la Draaf Auvergne-Rhône-Alpes, l’Union régionale des communes forestières et Fibois Auvergne-Rhône-Alpes.

Pierre Garcia

 

 

EVENEMENT / Fibois Aura lance le rendez-vous « Vis ma vie de bûcheron »
48 visites guidées sont organisées cet été en région Auvergne-Rhône-Alpes. ©Fibois AuRA

EVENEMENT / Fibois Aura lance le rendez-vous « Vis ma vie de bûcheron »

Tout l’été et jusqu’à la fin du mois d’août est lancée par Fibois Auvergne-Rhône-Alpes l’opération « Vis ma vie de bûcheron ». Gratuite et ouverte à tous, elle invite les curieux à s’immerger, le temps d’une demi-journée dans le quotidien d’un bûcheron, gestionnaire forestier ou encore sylviculteur. Du martelage au débardage, toutes les activités quotidiennes sont expliquées aux participants qui, après avoir récupéré leur casque et leur chasuble, sont amenés sur de véritables chantiers forestiers par les professionnels. Organisée en partenariat avec les parcs naturels régionaux, cette opération poursuit l’ambition de sensibiliser petits et grands à la gestion durable des forêts et de mettre en lumière le rôle essentiel de l’exploitation forestière pour son entretien. Pour participer à l’une des quarante-huit visites réparties sur la plupart des départements de la région, rendez-vous sur le site internet vismaviedebucheron.org.

Pierre Garcia