SOLIDARITÉ
L'UE organise son aide à l'agriculture ukrainienne

À l'occasion du Conseil agricole à Luxembourg, le commissaire à l'Agriculture, Janusz Wojciechowski a appelé les États membres à poursuivre leur campagne de dons pour venir en aide à l'agriculture ukrainienne, victime de l'invasion russe. Il a également détaillé les mesures prises pour permettre aux échanges commerciaux de se maintenir.

L'UE organise son aide à l'agriculture ukrainienne
Mykola Solskyi, ministre ukrainien de l'Agriculture. ©UA Concil

Suite à une nouvelle lettre adressée à l'UE par le ministre ukrainien de l'Agriculture, Mykola Solskyi, dans laquelle il précise de nouvelles demandes urgentes (carburant, semences, produits phytosanitaires, engrais, médicaments vétérinaires et machines agricoles), le commissaire à l'Agriculture, Janusz Wojciechowski a appelé lors du Conseil agricole du 7 avril, les États membres à poursuivre leur campagne de dons. « Le timing de cette aide est de la plus haute importance. Dans les semaines à venir, les agriculteurs ukrainiens doivent semer les graines pour la saison de cette année », a-t-il prévenu. D'après le ministre ukrainien de l'Agriculture, « la récolte pourrait être de 30 à 50 % inférieure à ce qu'elle aurait été dans des circonstances normales ». En conséquence, il a appelé l'UE pour combler le manque à gagner « à simplifier les exigences administratives pour les importations en provenance d'Ukraine ».

Flexibilités des contrôles douaniers

Sur ce point, Janusz Wojciechowski explique que « l'accès au marché de l'UE pour les exportations agroalimentaires ukrainiennes doit être maintenu et adapté à la situation : transport, logistique, dédouanement, financement, etc. ». Il ajoute que « dans les circonstances actuelles, cela nécessitera également des flexibilités, le cas échéant, en ce qui concerne les exigences en matière de documentation et de contrôle. Avec la fermeture des ports de la mer Noire, il est essentiel d'améliorer l'accès à l'Ukraine, via le Danube, par barge et par rail, aux États membres qui ont une frontière commune avec l'Ukraine ». Le commissaire européen a aussi souligné qu'il était « important de renforcer la capacité de transport alternatif afin d'acheminer les céréales plus rapidement ». « Au cours du mois de mars, les exportations ukrainiennes de céréales n'ont atteint qu'un tiers du niveau observé en février. Sans amélioration de ce processus, et malgré le fait que les agriculteurs ukrainiens risquent leur vie pour continuer à travailler dans les champs, les aliments produits n'atteindront pas les marchés mondiaux », a-t-il également prévenu. Janusz Wojciechowski a rappelé aux États membres que « ses services étaient en contact quotidien avec les principales organisations d'acteurs du commerce des céréales et des oléagineux, des engrais, des médicaments vétérinaires, des semences et des produits phytosanitaires ». Tout en indiquant que « les dons visent à encourager ces opérateurs privés à poursuivre leur mission de solidarité auprès du peuple ukrainien ». Par ailleurs, il a assuré aux ministres de l'Agriculture de l'UE que « le mécanisme de protection civile de l'UE peut aider à la livraison de produits agricoles à l'Ukraine. Nos moyens de transport et de logistique restent disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ».

R.M

 

 

 

 

D’après le ministre ukrainien de l’Agriculture, « la récolte pourrait être de 30 à 50 % inférieure à ce qu’elle aurait été dans des circonstances normales ».