SPORTS EQUESTRES
Jumping : Bourg toujours plus haut !

Le jumping international de Bourg-en-Bresse fait le grand saut cette année avec un programme enrichi et onze jours de compétition. Rendez-vous du 17 au 27 mai.
Jumping : Bourg toujours plus haut !

Le jumping de Bourg-en-Bresse passe à la vitesse supérieure. « Depuis des années il était organisé sur quatre jours. Son déménagement l'an dernier à Ainterexpo, dont la réussite a été saluée par les plus grands entraineurs et cavaliers internationaux, a modifié l'ampleur de l'évènement », soulignait Alain Landais, le président du comité d'organisation le 13 mars dernier lors d'une conférence de presse organisée en présence de son équipe et des partenaires de la manifestation. Et d'ajouter non sans une certaine fierté « qu'il s'agit du seul concours en France de ce niveau avec autant de bénévoles impliqués ». Des bénévoles qui seront près de 150 à s'activer en coulisses pour faire de cette 28e édition une totale réussite. En 2017, le jumping avait attiré 23 000 spectateurs. Les organisateurs espèrent dépasser la barre des 30 000 visiteurs en mai prochain. La gratuité de l'accès à la manifestation est maintenue et des parkings flambants neufs permettront une meilleure fluidité (la capacité de stationnement du site est aujourd'hui de 2 325 places).

Compétitions : du très haut niveau

Durant le premier week-end du jumping, du 17 au 20 mai, se déroulera le CSIO de la Baule (concours cinq étoiles), avec une coupe des nations, enjeu majeur de la saison pour les grandes nations des sports équestres. Lors du second week-end, du 24 au 27 mai, place au CSIO de Rome avec également une coupe des nations. Une vingtaine de nations sont attendues. « Philippe Guerdat, l'entraineur national, alignera très certainement à la Baule son équipe première avec les membres de l'équipe de France et emmènera vraisemblablement une équipe différente à Rome avec cinq couples susceptibles d'épauler l'équipe de France, dans l'optique des jeux équestres mondiaux du 11 au 23 septembre à Tryon aux USA en Caroline du Nord. Cela est de bon augure pour la participation des meilleurs cavaliers internationaux à notre CSI quatre étoiles, car hormis Rome, aucun autre concours de niveau similaire au Jumping ne sera organisé en Europe de l'Ouest à cette date », rappelle Alain Landais.

Innovations et animations à foison

Lors du second week-end se tiendra la seconde édition de Horse'innov, un salon destiné à promouvoir des technologies, produits et services innovants applicables au domaine équestre. Organisé par Equid'Ain, il présentera huit entreprises basées en région Auvergne Rhône-Alpes. En parallèle, le Jumping accueillera 70 exposants au sein d'un « village » réunissant des spécialistes de l'équipement du cheval et du cavalier, de l'aménagement d'écuries et constructions, ainsi que des experts en matière de transport. De quoi satisfaire tous les publics, des cavaliers de haut niveau, professionnels de la filière, aux pratiquants et amateurs de sport ou de loisir. Un programme riche d'animations a également été spécialement concocté, avec en point d'orgue trois journées dédiées aux disciplines de l'équitation Western (du 18 au 20 mai) ; un concours régional de maréchalerie les 19 et 20 mai ; un concours d'attelage le lundi de Pentecôte (25 attelages attendus) ; sans oublier le Top Foal Bresse Bleu les 26 et 27 mai. Des nocturnes auront lieu les vendredis et samedis. A ne pas manquer : la très spectaculaire épreuve de puissance des six barres le samedi 25 en soirée.

Patricia Flochon

 

En bref

Le jumping c’est...

• 11 jours de compétition
• 20 nations représentées
• 500 cavaliers
• 1 100 chevaux
• 100 partenaires
• 1 500 accréditations
• 150 bénévoles
• Plus de 2 500 repas servis
• Budget global : 1,4 M€ (421 200 € de dotations)