SANITAIRE
Les éleveurs sous-estiment les risques liés à la fièvre Q

D'après un sondage présenté le 18 mai, seuls 10 % des éleveurs de ruminants estiment « élevé » le risque d'introduction de la fièvre Q dans leur cheptel. Or la prévalence réelle de cette maladie transmissible à l'homme est de 36 % des élevages en bovins et 56 % en caprins.

Les éleveurs sous-estiment les risques liés à la fièvre Q
Le principal symptôme de la fièvre sont les avortements. L'isolement des animaux malades est la première mesure à prendre. ©Apasec

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres