• Le ressenti d’un mois d’août maussade et bien frais se confirme. Après des mois de juin et juillet bien arrosés, août s’est révélé plutôt frais. Les conditions anticycloniques ont de leur côté engendré un déficit global d’ensoleillement. 

  • Températures fraiches pour la saison et précipitations abondantes ont été les ingrédients de ce mois de juillet 2021, rappelant juillet 2014. Une véritable rupture après une succession depuis 2015 de mois de juillet très chauds et secs.

  • Le mois de juin a été perturbé : le retour de la chaleur a été accompagné de nombreux phénomènes orageux. Résultat : il a beaucoup plu en juin, permettant d’atténuer le déficit pluviométrique du début du printemps.

  • Des températures froides et des pluies parfois très fortes ont marqué le mois de mai. Des précipitations qui ont été les bienvenues pour les sols et la végétation, mais n’ont pas réussi à inverser la situation des nappes dans l’Est après trois mois d’un temps sec.

  • Il a fait particulièrement froid en avril, les gelées ont été fréquentes avec un épisode de gel exceptionnel en début de mois qui a sévèrement impacté les cultures. L’eau a également beaucoup manqué, après un mois de mars déjà déficitaire.

  • Jean-Pierre Taite, vice-président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, aux côtés de Damien Abad et Stéphanie Pernod-Beaudon, députés de l’Ain, et Sylvie Goy-Chavent, sénatatrice de l’Ain, ont rencontré les viticulteurs du Cerdon touchés par le gel la semaine dernière. Jean-Pierre Taite a promis une aide de 15 M d'euros à répartir sur la région. 

    Ain Fil d’actu Viticulture
  • Si les températures ont été globalement proches des normales de saison en mars, la pluviométrie a été en revanche très déficitaire. Largement dominé par un anticyclone, le troisième mois de l’année a été particulièrement ensoleillé mais surtout très sec.