• AOP MORBIER

    Reconnu caractéristique visuelle discriminante, le trait sombre du Morbier ne pourra plus être utilisé par des fromagerie situées hors zone d’appellation protégée comme signe de qualité. Une première en Europe, gage d’espoir pour les AOP françaises. 

    Ain Territoires/Ruralité
  • ESOD

    Depuis 2019, le corbeau freux n'est plus classé comme espèce susceptible d'occasionner des dégâts (ESOD) sur le département de l'Ain. Après un travail de longue haleine, la FDSEA, les JA 01 et la Fredon ont recensé les dégâts occasionnés par l'animal pour le reclasser d'ici 2023. 

    Ain Territoires/Ruralité
  • SOLIDARITÉ

    Le comité de pilotage du groupe Réagir, ex-Rebond s’est réuni le mercredi 23 novembre dernier. L’occasion de faire un bilan de travail réalisé, de présenter les nouveaux outils disponibles dans l’accompagnement des agriculteurs en difficulté et de présenter la campagne de communication. 

    Ain Syndical Territoires/Ruralité
  • Caprins bio

    C’est par un concours de circonstances que Loïc Orjebin et Linde Teubner, éleveurs caprins en bio installés à la Ferme de Blanet à Donzy-le-National, ont opté pour le lait kéfir pour leurs cabris. Une solution très bénéfique qui demande cependant un peu d’organisation.

  • Aleas climatiques

    Une ordonnance parue le 24 novembre prévoit une série de mesures et sanctions pour les assureurs qui ne respectent pas les règles du jeu de la nouvelle assurance récolte. Les agriculteurs pourront aussi être sanctionnés pour informations fausses ou manquantes.

  • Accès aux ressources

    À l’occasion de leur congrès, marqué cette année par une récolte calamiteuse, les syndicats maïsicoles ont fait remonter les attentes de la filière auprès du ministre de l’Agriculture. Eau et énergie en vue.

  • ESCROQUERIES

    Avec une explosion des cours sur le marché du chêne et du bois de chauffage, une recrudescence des vols peut être observée. 

    Ain Territoires/Ruralité
  • VIN DU BUGEY

    Face à la pénurie de Cerdon 2021 et à la récolte précoce de cette année, l’AOC du Bugey a bénéficié d’une dérogation au cahier des charges permettant d’avancer sa mise en vente.

    Ain Viticulture
  • Énergies renouvelables

    Un consensus ferme s’est dessiné pour une définition stricte de l’agrivoltaïsme capable de prioriser la production alimentaire sur celle d’énergie, lors d’une table ronde organisée le 23 novembre à Paris. Ce consensus rassemble la FNSEA, les JA, les chambres d’agriculture et une partie des opérateurs photovoltaïques sur terres agricoles

  • Intercéréales

    Si la souveraineté alimentaire est souvent évoquée, beaucoup d’obstacles se dressent pour qu’elle puisse s’exercer pleinement par manque de vision politique.

  • INNOVATION

    La startup lyonnaise exo.expert ambitionne de devenir le fleuron de l’AgriTech en France. Elle propose une solution pour réduire les investissements grâce au survol de parcelles avec un drone en liaison avec l’application sur IPAD pour évaluer les besoins réels en engrais azoté. Explications et témoignage d’utilisateur.

    Ain Technique
  • INSTALLATION

    Retour sur le témoignage de Simon Rimaud, installé fin 2018 au sein du Gaec de Josserand à La Chapelle-du-Châtelard. Une matinée d’échanges organisée par les Jeunes Agriculteurs de l’Ain, pour communiquer positivement en direction des élèves de l’enseignement agricole.

    Ain Elevage
  • Céréales

    Alors que l’accord d’Istanbul sur les exportations de céréales ukrainiennes en mer Noire devait expirer le 19 novembre, l’Ukraine et la Russie, avec l’entremise de l’ONU et de la Turquie, ont convenu de le reconduire pour une période similaire de cent-vingt jours.

  • 127ème CONCOURS GÉNÉRAL AGRICOLE DE MOULINS

    La finale nationale des concours de la race charolaise se tiendra dans l’Allier les jeudi 1er et vendredi 2 décembre au parc des expositions de Moulins Communauté, à Avermes. 

    Elevage
  • Production de semences

    À l’occasion d’un point presse, l’Union française des semenciers (UFS) est revenue sur les nuages qui se sont accumulés sur cette filière au cours de l’année 2022. La guerre en Ukraine, la sécheresse et la hausse du coût de l’énergie constituent de lourdes menaces pour cette production de semences qui fait vivre 18 000 agriculteurs en France et permet au pays de dégager 1,1 milliard d’euros (Md€) d’excédent commercial chaque année.