• Des températures froides et des pluies parfois très fortes ont marqué le mois de mai. Des précipitations qui ont été les bienvenues pour les sols et la végétation, mais n’ont pas réussi à inverser la situation des nappes dans l’Est après trois mois d’un temps sec.

  • Dans le cadre de l'évènement Bio n'Days (9-11 juin) était présenté le résultat d'une enquête OpionWay pour le Cluster bio Auvergne-Rhône-Alpes sur la perception du label « Agriculture biologique » par les consommateurs. Si leur attachement au bio se confirme, l'étude révèle quelques tendances nouvelles.

  • Moins de transactions, mais des prix toujours orientés à la hausse. Perturbé par la crise sanitaire, le marché du foncier rural en Auvergne-Rhône-Alpes n’échappe pas à l’attrait grandissant des urbains pour les biens ruraux. Bilan et perspectives avec Gilles Flandin, président de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes.

  • L'examen de la proposition de loi (PPL) « visant à protéger la rémunération des agriculteurs », aussi appelée Egalim 2, a débuté le 15 juin en commission des Affaires économiques, avant de se poursuivre dans l'hémicycle le 24 juin. Malgré les critiques que la première version avait pu soulever, notamment de la part des industriels, son auteur et futur rapporteur, le député marcheur Grégory Besson-Moreau, assure qu'il a, depuis, rassuré les différents maillons de la chaîne alimentaire.

  • L'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) et la FNSEA demandent au gouvernement d'intégrer la particularité agricole dans le projet de révision tarifaire photovoltaïque présenté le 2 juin par le gouvernement.

  • Les Journées nationales de l’agriculture (JNA) se déroulent les 18, 19 et 20 juin. Le président d’#agridemain, Guillaume Lefort revient sur cette manifestation qui ambitionne de s’ancrer dans le calendrier au même titre que le Salon international de l’Agriculture. 

  • Dans une note de conjoncture publiée le 8 juin, l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) alerte sur « la flambée du prix des matières premières et les fortes tensions sur les approvisionnements ». Elle demande en conséquence une augmentation de 9 % du prix des denrées alimentaires.

  • Compétitivité, transition écologique, image des céréaliers, innovations, territoires… Le congrès de l’Association générale des producteurs de blé et autres céréales (AGPB) qui s’est déroulé le 1er juin à la Maison des océans à Paris, a dressé quelques pistes stratégiques pour les prochaines années. Pas question pour les céréaliers, encore dans l’expectative, de succomber au faux-nez de la décroissance. 

  • Lancée en 2020 en réponse à la crise sanitaire, l’aide financière allouée aux saisonniers du secteur agricole pour leur logement est prolongée pour la saison 2021. Faiblement utilisé, ce soutien direct permet pourtant à un salarié agricole de toucher jusqu’à 600 € pour financer son hébergement.

    Ain Fil d’actu
  • Le 27 mai, le Conseil d'État a tranché : le gouvernement devra prendre d'ici six mois un décret pour préciser l'interdiction des nouveaux élevages de poules pondeuses en cage, prévue par la loi Egalim.